Ouvrir une roue de Dodge 9.00x16

C'est après avoir commencé à vouloir démonter mon premier pneu de Dodge et devant la difficulté que celà représente que je me suis dis : "C'est quand même dingue de ne pas pouvoir réparer ou changer son pneu sans demander de l'aide au garagiste du coin !".

Et là, j'ai pensé à la cloche du tambour de frein : d'origine la cloche du tambour est percé de trois trous dans lesquels on serre une vis ce qui permet d'arracher cette cloche. Cà y est, vous avez compris ! On va se servir du même principe.

Le problème

Tant qu'on n'a pas démonté une roue, on ne sait pas où çà bloque.

En fait avec le temps, la corrosion colle la première lèvre du pneu à la flasque, la flasque avec la jante et la deuxième lèvre du pneu avec la jante.
Même en mettant un corps gras ou un dégrippant, on n'obtient pas d'amélioration car le caoutchouc du pneu absorbe tout.
Il y a donc beaucoup d'arrachement à réaliser.

Avantages

Cette méthode nécessite très peu d'outil.
On n'a pas besoin de jouer du marteau et du burin.
Il est possible d'ouvrir une roue en mauvais état.
Il est possible de séparer la flasque même avec un pneu crevé.
Ce dispositif peut être temporaire ou rendu définitif, pour faciliter les démontages et réparations ultérieurs.

Inconvénient

On va percer des trous dans la flasque. Mais cette inconvénient peux devenir un avantage.

Outils nécessaires

Une perceuse équipée d'une mèche acier
Minimum 2 vis et écrous de bonne qualité longueur minimale 8 cm, diamètre 9 ou 10 mm et au maximum 8 vis et écrous.
Un Dodge équipé d'un treuil en état de marche (chouette tous le monde en a un), au pire un véhicule en état de marche avec un câble en acier assez costaud ou tout système de traction de force (paland, poulie...)
Un peu de dégrippant
Un jante à ouvrir.
Les bonnes clés pour les vis et écrous. Et c'est tout !!

Préambule

Avant de commencer, je vais vous raconter ma petite histoire.
Je suis un peu bricoleur, pas du tout mécanicien. Mise à part ma moto que j'ai démonté 2 ou 3 fois dans mes années les moins sages, je suis incapable de réparer un moteur en panne.
J'ai acheté en décembre 2002 un Dodge WC 52, suite à un coup de foudre sur un WC 62 pendant les vacances d'été. J'ai donc trouvé un bébé avec une base saine mais pas ou très peu entretenu. Et depuis je passe un peu de temps le week-end à remettre cette bête dans un état en tout cas plus honorable. Comme je tiens à rouler le plus souvent possible avec, je ne l'ai pas désosser car en plus je n'ai pas la place ni d'abri.
Et là badaboum, l'envie me prends de changer le pneu de la roue de secours qui était dans un état proche de l'effilochage (ça fait moche sur un Dodge).
J'ai trouvé un site qui donne une combine pour changer les pneus 9.00x16 de TP3.
Je m'en suis servi pour commencer, mais après le décollement de la flasque au compresseur, j'étais bloqué. Malgré tous mes efforts musculaires avec des leviers, la flasque ne voulait toujours pas se séparer de la jante.
Finalement j'ai réfléchi et je crois avoir trouvé LA solution imparable.

LA solution

Première hypothèse : le pneu n'est pas crevé.

Tout le monde est d'accord sur le principe : il faut desserrer les écrous qui maintiennent la flasque (mais surtout ne pas les enlever complètement).
Gonfler la chambre à air
jusqu'à entendre ce fameux coup de fusil qui est provoqué par le décollement de la flasque qui vient taper en butée les écrous (justement ceux que l'on a pas complétement enlevés) à cause de la pression latérale exercée par la chambre à air sur la flasque (j'ai dû monter jusqu'à 3,5 bars).


Décollage par gonflage

La jante et la flasque sont maintenant séparées de 1 à 2 cm. Insérer un peu de dégrippant, ça peut aider. Dans le meilleur des cas, vous pourrez enlever la flasque du pneu facilement à la main. Mais si comme moi, la lèvre du pneu est collée par la rouille à la flasque, c'est impossible à arracher à la main et l'espace est trop petit pour passer le crochet du treuil.

Percer deux trous (pour commencer) sur la flasque de part et d'autre de l'axe centrale de la roue. Insérer l'écrou dans l'interstice sous le trou que vous venez de percer. Visser votre première vis sans bloquer (protéger, par une rondelle ou autre la tôle de la jante), recommencer avec la deuxième vis. Serrer vos vis d'un tour alternativement . Si ça ne se décolle pas, perçer deux autres trous sur la flasque dans l'axe de la perpendiculaire de l'axe précédent. Installer le boulon et serrer d'un demi tour. Normalement, çà doit venir, sinon, recommencer en mettant jusqu'à huit vis.


Inserrer l'écrou dans l'instertice
entre la flasque et la jante


Serrer les vis alternativement
pour décoller la flasque

A mon avis, si avec huit vis vous n'y arrivez pas, vous pouvez laisser tomber, vos tôles sont soudées.
La flasque est maintenant décollée de la jante, mais la lèvre du pneu est collée à la flasque.
Coincez votre pneu, accrochez le crochet du treuil à la flasque et arrachez (pour une fois que l'on se sert du treuil pour autre chose que les arbres, ça fait plaisir) (merci à Jean Louis du Forum Stefjeep pour l'idée du paland).
Retourner le pneu, accrochez le crochet du treuil à la jante et arrachez la jante collée à la lèvre du pneu.
C'est bien beau tous ça, mais j'ai abîmer votre flasque ! Jetez un coup d'oeil au paragraphe qui suit.

Deuxième hypothèse : le pneu est crevé

Outil supplémentaire nécessaire : un poste de soudure (à l'arc c'est moins compliqué).
Pas de bol, vous ne pouvez pas utiliser le compresseur pour décoller la flasque.
Percer votre flasque, souder les écrous au dessus des trous, visser, serrer deux par deux les vis et écarter.

Conclusion

Bravo, en soudant les écrous à la flasque, vous venez d'installer sur votre roue un système de démontage de pneu de campagne.
Vous pourrez maintenant à l'aide d'une simple clé séparer votre flasque de la jante.
Elle est pas belle la vie !

PS : J'ai fait les photos après avoir décapée la jante par électrolyse (à la maison). C'est pourquoi ça brille. Je ferais un article sur cette méthode imparable pour récupérer toutes les pièces rouillées sans fatigue et avec peu de moyen.

Remerciements

Remerciements à Stef pour son site et son Forum Dodge.
Remerciements à tous les participants du Forum Dodge de Stef-jeep.org.
Remerciements au Club Inter TP3

Article rédigé par M. Védy Ludovic Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.- Patronyme Ludo2492
Publié avec son autorisation le 08/03/2004

Imprimer E-mail

All for Joomla All for Webmasters