Restauration d'un Black-Out grand modèle

J'ai eu la chance de récupérer deux black-out d'aile sur des épaves de GMC, un Guide et un Corcoran.
Ils sont en assez mauvais état car ils étaient exposés aux intempéries depuis de très nombreuses années.
Cependant compte tenue du prix de ce genre d'accessoire, et compte tenue de l'authenticité de ces deux phares, j'ai trouvé intéressant de les rénover.

 



A gauche le "Corcoran", à droite le "Guide".

Si en surface la corrosion ne semble pas trop importante, l'intérieur des phares semble plus abîmé.
En les manipulant on peut entendre des débris en mouvement.

Après avoir copieusement "arrosé" de dégrippant, il faut dévisser le système de blocage de l'ampoule (flèche rouge)

 

 

 

 

 

 

Voici l'ampoule (sealed-beam), elle est fixée entre le cerclage extérieur et un cerclage intérieur à l'aide de trois ressorts.

A l'aide d'un tournevis, il faut faire levier sur ces ressorts afin de les sortir de la gorge du cercle extérieur.
Attention, ils peuvent être rouillés donc "soudés" et cassants. Il convient d'employer du dégrippant.

 

 

 

 

 

La coque du phare (partie arrière) ne semble pas oxydée à l'extérieur. Cependant vue de l'intérieur elle présente des traces de corrosion au niveau de l'articulation de fixation.
Après avoir rogné les 4 rivets à l'aide d'une perceuse je découvre de la rouille qui commence à être perforante.

Après un décapage soigneux, la coque révèle le nom de son fabriquant qui était caché sous de multiples couches de peinture.
il s'agit de "Guide", l'ampoule a donc été changée puisqu'elle est de marque "Corcoran".

Retour à l'ampoule, sous le cerclage la rouille a fait des ravages.
Le pourtour de l'ampoule est fortement oxydé, avec des perforations.
De plus le joint qui assurait l'étanchéïté entre le réflecteur et le verre est comme "fondu".
Enfin une partie du verre est fendu certainement suite à un choc.
Je décide de séparer le verre du réflecteur afin de stabiliser correctement la corrosion.

Pour cela il faut dé-sertir le tour du réflecteur à l'aide d'un tournevis.
Il faut y aller doucement par passages successifs.

Le réflecteur est très abîmé, après avoir décapé la rouille, je stabilise à l'aide d'acide phosphorique.
La perforation sur un des bords sera réparé à l'aide de fibre de verre et de mastic de carrosserie.
Le verre, fendu au milieu et brisé sur un des bords sera réparé avec de la colle cyano-acrylate.

Au remontage, l'étanchéïté entre le verre et le réflecteur sera réalisée au mastic silicone.
Le sertissage du réflecteur sur le verre doit être réalisé en douceur. Il faut utiliser un morceau de bois afin d'amortir les chocs et procéder par passages successifs (ne pas essayer de sertir en une fois).

Faute de trouver des rivets conformes, le support du black-out sera assemblé sur la coque à l'aide de vis à tête bombée et à empreinte cruciforme.
Après serrage, l'empreinte sera bouchée au mastic de carrosserie.

Au final, le black-out n'est plus fonctionnel du fait de l'oxydation trop importante, mais pour une somme modique et moyennant un après-midi de bricolage il a retrouvé un aspect flatteur.
De plus la rouille est stoppée pour longtemps ce qui n'est pas le cas si on se limite à décaper l'extérieur.


A gauche le "Corcoran" restauré, à droite le "Guide" en attente...

 

A+
Stef

 


Imprimer E-mail

All for Joomla All for Webmasters