Remise à neuf d'une dynamo

Je recherchais depuis longtemps une dynamo à prix "sympa" pour ma Jeep JH101.
Il s'agit d'une dynamo 12 volts de marque Ducelier.
Ce modèle est la copie conforme de la dynamo Autolite 6 volts de la MB/GPW.

 

 

 

 


Photo d'une version 6 volts Autolite


Version Ducelier 12 volts


Tout d'abord il faut retirer
la goupille qui bloque l'écrou crénelé.

 

 

 

 

 

 

Pour dévisser l'écrou il convient de bloquer la rotation de la poulie.
Je déconseille de bloquer cette poulie en insérant un tournevis dans les ailettes afin de ne pas risquer de les casser ou de les tordre.

Appliquer du dégrippant sur l'écrou.

1ère méthode : bloquer la poulie à l'aide d'une "clé" pour filtre à huile.
Dans mon cas l'écrou était trop grippé, la poulie n'était pas suffisament retenu.

 

 

 

 

 

 

2e méthode : bloquer la poulie à l'aide d'un pince à griffes de grandes dimensions et utiliser une clef à oeil ou une clef à pipe pour forcer sur l'écrou.

Il ne faut pas hésiter à appliquer du dégrippant afin d'aider au démontage.

 

 

 

 

 

 


Pour extraire la poulie, rien de tel qu'un extracteur !

 

A partir de maintenant il faut veiller à ne pas perdre de pièces.

Dans l'ordre :
- Une goupille (pas sur la photo)
- L'écrou crénelé
- Une rondelle plate
- Une clavette
- La poulie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Il est nécessaire de contrôler le parfait état des ailettes de la poulie.
En haut de la photo vous pouvez remarquer les usinages réalisés afin d'équilibrer la pièce, une ailette cassée doit vous inciter à remplacer cette pièce car cela entraîne un problème d'équilibrage.

 

A l'arrière de la dynamo, démonter le cache d'accès aux charbons (cerclage métallique).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dessérer les deux vis de retenu des paliers avant et arrière de la dynamo.

Ces deux vis traversent la dynamo de part en part.
Le serrage se fait sur le pallier avant, il est utile d'appliquer du dégrippant et de laisser agir.

L'utilisation dun gros tournevis est indispensable mais pas forcément suffisant.
Dans mon cas, j'ai eu recours à une pince étau afin de bébloquer les vis.

ATTENTION :
Après avoir retiré ces deux vis, les deux palliers de la dynamo, ainsi que le rotor, ne sont plus solidaires.

 

 

 

 

 

 

 

Retrait du pallier avant, l'intérieur est sale mais en bon état (ouf)

 


Retirer la vis de connexion des charbons.

 


Retirer les charbons.
L'usure est régulière, et ils pourront encore servir.


Retrait des deux vis (avec rondelles grover)
Séparation des deux palliers


Retrait du rotor.

Contrôle des micas (zone de contact des charbons)
Je déconseille un décappage trop agressif (pas de papier de verre).

Contrôle de l'usure de l'arrière de l'axe.
Pas de rayure, pas d'oxydation, pas de trace d'usure, il est en bon état.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contrôle de la section avant de l'axe.
L'oxydation est superficielle, rien de grave.

 

 

 

 

 

 

 

 


Démontage des rondelles isolantes des connexions électriques.

 

Tout d'abord les rondelles plates

Ensuite les rondelles intérieures

 

Détail d'une des connexions.

Dans l'ordre, de l'extérieur vers l'intérieur :
- Ecrou
- Rondelle plate acier
- 2 rondelles éventailles (connexion électrique)
- Ecrou de serrage sur le corps de la dynamo
- Rondelle plate acier
- Rondelle plate isolante
- Rondelle cylindrique isolante (épaisseur de la dynamo)
- Rondelle plate isolante
- Tète de la vis
- Fil.

Il ne faut aucun contact électrique entre cette vis et le corps de la dynamo.

 

 

 

 

 

 

 

 

Détail de la connexion de l'induit.
L'ordre des pièces est identique à celui présenté ci-dessus.

Attention, cette connexion est fragile, il ne faut en aucun cas la rompre.

Les deux bobinnages sont connectés entre-eux en partie basse (invisible sur la photo), puis reliés au corps de la dynamo.

J'ai également démonté les induits, ils sont retenus par une vis à tête fraisée.
Ces vis étaient grippées, il faut un tournevis de grande largeur pour réussir le démontage.
Malgré cela, j'ai du percer une de ces vis (perceuse colonne) puis re-tarauder afin d'installer une vis neuve.

Le but était de nettoyer l'intérieur du corps mais cela n'est pas indispensable et c'est risqué compte tenu de la fragilité des induits.

 

 

 

 

 

Démontage du pallier arrière pour contrôle et nettoyage de la bague en bronze (pas de roulement à l'arrière).

Après démontage de la tole de protection, on accède à une sorte de carter d'huile (à droite).
La bague en bronze se trouve derrière une rondelle en feutre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bague en bronze est percée en son centre (flèche rouge).

Une mèche en feutre part du "carter d'huile" et vient lécher l'axe dans la bague en bronze afin de lubrifier l'assemblage.

En bas à gauche de la photo on voit l'orifice de remplissage d'huile.

Le joint papier abimé au démontage sera remplacé par de la pate à joint.

 

 

 

 

 

Démontage du pallier avant pour contrôle et nettoyage du roulement.

Le rolement est protégé par une rondelle en tôle et par une rondelle en feutre.

 

 

 

 

 

 

 

A ce niveau, il reste à protéger les parties qui ne doivent pas être peintes, à brosser l'ancienne peinture, à regraisser l'axe du rotor, puis à tout remonter.


A+
Stef

 

Imprimer E-mail

All for Joomla All for Webmasters