De Montréal à l'Ile d'Orléans, le Jeep'in Québec 2007 !

C’est au début du printemps que mon ami Guy, alias M38Bill, m’a informé par mail de sa volonté d’organiser un convoi de Jeep dans la Belle Province du Québec.

Après quelques semaines de réflexion, le temps de vérifier que mon banquier soit d’accord, et me voilà parti pour un nouveau voyage au Canada.

Après quelques jours à flâner dans Montréal et en Estrie, je me rends à Boucherville sur la rive droite du St Laurent, en face de Montréal. C’est de cette ville que le premier groupe de Jeepers va prendre la route en direction tout d’abord de Trois Rivières.



Nous sommes le 25 juillet 2007, le convoi n’est alors constitué que de 2 Jeeps, une GPW et une M38CDN, et c’est déjà pour moi l’occasion de prendre le volant de la M38.

 

 

 

 

 

 




A Sorrel il faut embarquer sur un traversier afin de rejoindre la rive gauche du St Laurent, nous somme alors rejoint par un superbe Chevrolet CMP.

 

Puis sur la route c’est au tour de Marcel de nous rejoindre avec sa Willys tout juste terminée après une restauration complète.

Bien que tout le monde soit impatient de rejoindre le reste du groupe pour découvrir ou re-découvrir l'Ile d'Orléans, un arrêt au restaurant "La Caillette" s'impose.
De l'avis de tous, il s'agit de la meilleure adresse de la région pour déguster du fromage "en crottes", ou des yaourts glacés.

Luc et Marcel, les deux gourmands, seront intraitables, il faut s'arrèter !

 

 

 

 

 

 

Au fil de la route, nous allons également prendre le temps de visiter un vieux moulin, bâtis en 1721 par la famille De Tonnancour.

 

 

 

 

 

L'arrivée à Trois Rivières marque la fin de la première étape.



Nous sommes accueillis par Lise.
Guy était tellement angoissé à l'idée de ne pas nous voir arriver qu'il s'est enfermé dans son sous-sol pour y faire brûler des cierges. Il ne consentira à en sortir qu'au moment de l'apéro !

 

 

 

 

 

 

 

Nos hôtes ont organisés dans le garage une chambrée tout a fait dans l’esprit jeeper, à savoir des lits picot parfaitement alignés devant l’établis, au milieu des caisses à outils et autres pièces détachées de Jeep.

Le garage sera rebaptisée « Motel Overlord » pour l’occasion.

 

 

 

 

 

 

 

 

Rapidement un autre groupe nous rejoint constitué de deux Iltis « Bombardier »
Cette colonne de véhicules kaki ne passe pas inaperçu dans la rue alors que les discussions entre collectionneurs vont déjà bon train.

Mais voilà qu'enfin Guy sort de sa retraite, convaincu par un curé bien déjanté que la première étape est un succès et que le convoi sera une réussite.

Après une bonne soirée pendant laquelle notre convoi va recevoir la bénédiction de notre "padré", tout les jeepers rejoignent la chambré et s’endorment en rêvant déjà au superbe périple qui les attend.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le jeudi 26 juillet 2007, aux premières lueurs de l'aube tout le monde est sur le pied de guerre... enfin presque, pour Marcel la levée du corps est un peu laborieuse.
Il se réveille à la manière Grizzly à la fin de l'hiver !
Pendant ce temps Luc nous démontre qu'un rétroviseur de Chevrolet c'est bien pratique.

Après un petit déjeuner typiquement québécois, nous voilà en route pour Québec et plus précisément les chutes Montmorency, point d'étape avant l'Ile d'Orléans.

L’itinéraire emprunte le plus possible des routes secondaires afin de ne pas gêner le trafic routier et surtout afin de ne pas se frotter aux énormes « trucks » qui sillonnent les routes du Canada.

 

 

 

 

 

Nous allons donc à nouveau rejoindre la rive droite du St Laurent à l’aide du pont Laviolette à Trois-Rivières puis prendre en direction de Lévis.


Traversée du St Laurent par le pont Laviolette

En cours de route, nous allons faire quelques haltes comme par exemple sur un embarcadère des cadets de la marine canadienne pour une photo souvenir, ou au Moulin Michel pour nous désaltérer (sans alcool bien entendu).



En fin d'après-midi nous arrivons à Lévis, en face du château Frontenac.
Le traversier va nous débarquer au pied de la vieille ville. C’est l’occasion rêvée pour faire de superbes photos de ce magnifique bâtiment.

Cette journée sera la plus dense en termes d’heures de conduite et de kilomètres parcourus, et c’est avec joie que nous arrivons à notre Motel situé à proximité des chutes de Montmorency, au bord du St Laurent.


Pierre !!! C'est la route qu'il faut regarder, pas le paysage...

 

 

 

 

 

 

Après les secousses et les bruits de moteurs, quel plaisir de déguster le soir venu, une bonne bière fraîche avec une superbe vue sur ce grand fleuve paisible.

 

 

 

 

 

 

 

 


Le vendredi 27 juillet 2007, mauvaise surprise puisqu’un orage assez violent à détrempé les sièges de certains véhicules.
Mais le ciel est dégagé, le soleil commence déjà à réchauffer l’atmosphère et la plus belle partie du parcours nous attends sur l’Ile d’Orléans.

Un petit contrôle des niveaux et en route patron !

 

 

 

 

 

Pour rejoindre l'ile, il faut à nouveau emprunter un énorme pont type « Eiffel », et c’est une atmosphère très rurale que nous allons découvrir puisque le parcours sera jalonné de visite dans une ferme, une cidrerie, une fromagerie.

La visite de la cidrerie de Joe Giguère sera l'occasion de goûter au "cidre de glace", un breuvage à 18° d'alcool qui va faire rougir les joues...

Nous en profitons pour réaliser un superbe cliché avec quatre générations de véhicules militaires de l'armée canadienne à savoir la MB, la M38CDN, la M38A1 et la Iltis. Il ne manquait pour être complet qu'une Mutt 151... pour l'année prochaine peut-être ?

Le paysage et l'architecture sur l'ile sont tellement beaux que certains se sentent pousser des ailes, le romantisme du site est même propice à des rapprochements incongrus !

La plus belle visite restera sans doute celle faite à un collectionneur qui ne pouvait faire le circuit avec nous, mais qui attendait avec impatience notre arrivée. Ce monsieur possède deux jeep M38 roulantes mais à restaurer, mais surtout une superbe Willys CJ2A en parfait état. Sa propriété sera l’occasion d’une mémorable séance photos pour garder le souvenir des véhicules regroupés à l’occasion de cette première édition du Jeep’in Québec.

Voici nos Star-Sisters

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Et voici la photo souvenir des "durs" !

Le soir, dans la cour du Motel, en face de Québec et toujours au pied du St Laurent, Marc nous a préparé une séance dégustation en trois actes.
La mise en scène consistait à associer un fromage québécois avec un vin (français ou italien) et de se laisser porter par les saveurs en allant crescendo du plus doux au plus corsé.
La surprise viendra à la fin de la dégustation avec un inattendu feu d’artifice tiré à l’horizon au dessus de la ville de Québec.

Notre concentration de véhicules ne passera encore une fois pas inaperçu puisqu’une patrouille de la Sûreté du Québec viendra faire une ronde et ainsi se donner l’occasion d’admirer les jeep et de discuter un long moment avec nous.


Le samedi 28 juillet 2007, nous reprenons la direction de Trois Rivières, toujours par des itinéraires touristiques, en longeant le fleuve sur sa rive gauche.


Nous quittons l'ile à regrets pour reprendre la direction de Québec.


Un convoi de jeep dans les rues de Québec


Passage sous le pont de Québec


L'occasion d'une halte photo


Et un petit détour par la maison des ancêtres de Guy.

Mais avant de rejoindre le « Motel Overlord », nous allons faire halte chez le Colonel Bruneau qui a organisé un grand méchoui en l’honneur d’une association d’anciens combattants et qui nous a invité à y participer.
De nombreux vétérans de la WWII sont présents et très intéressés par les Jeep.

Sa maison dispose d’une plage sur le fleuve, la soirée va donc se terminer par un grand feu de camp et par un feu d’artifice réalisé de mains de maîtres (personne ne sera évacué à l’hôpital au service des grands brûlés…)

Des plages Normandes aux plages du St Laurent, les jeep marquent l'histoire.

 

 

 

Après des heures de conduite, et une bonne soirée de fête, nous retrouvons le Motel Overlord avec plaisir.


Le dimanche 29 juillet 2007, au Motel Overlord, la nuit a été particulièrement fraîche, personne ne se fait tirer l’oreille pour se réveiller et il y a foule pour prendre une bonne douche chaude !


Un café et en voiture !

Après une ultime traversée du St Laurent, le groupe se sépare et c’est à regret que je quitte Lise et Guy. Pour moi la route continue en direction de Boucherville au volant de la Ford de Guy dit le Padré et accompagné de la M38CDN conduite par Pierre et de la Willys de Marcel.

En fin d’après-midi le convoi pour l’Ile d’Orléans se termine, sans aucun ennuie mécanique, avec un mélange de joie pour les bon moments passés et déjà un arrière goût de nostalgie.

Rendez-vous en 2009 en Normandie les gars et encore MERCI !

Stef.Jeep - 2007

 

Imprimer E-mail

All for Joomla All for Webmasters